Emploi : une entreprise vendéenne sauvée in extremis par des chefs d'entreprise locaux

Menacé de faillite, un chef d'entreprise lance une souscription et réussit en quelques heures à récolter 400 000 euros.

FRANCE 2

À Luçon en Vendée, une entreprise menacée de faillite a été sauvée in extremis par un procédé inhabituel. Il y a quelques jours Franck Champain, président de la société MTech, a failli mettre la clé sous la porte. Sa société qui fabrique des verrières a un carnet de commandes plein, mais faute de trésorerie, impossible d'acheter les matières premières. Alors Franck Champain a lancé une souscription auprès de chefs d'entreprise de la région. En une journée, il a réuni 400 000 euros. 

65 emplois sauvés

35 chefs d'entreprises de la région ont spontanément signé des chèques allant de 1 000 à 150 000 euros. "On a eu cette idée folle de se dire que collectivement on pouvait répondre à cette problématique qui aurait pu nous toucher nous de la même manière", explique Sylvestre Olgiati, directeur général de la société "France Funéraire". Cet élan de solidarité va sauver 65 emplois sur les 105 que compte l'entreprise. Franck Champain s'est engagé à rembourser les 400 000 euros dans trois mois.

Le JT
Les autres sujets du JT