Emploi : PME cherche candidats à l'embauche désespérément

En France, de nombreuses PME peinent à embaucher et réclament un retour accentué de l'apprentissage pour perpétuer leur savoir-faire.

Voir la vidéo
France 2

L'avenir est de plus en plus incertain pour les PME. C'est en tout cas ce que pense Martin Lécole, patron d'une entreprise qui se porte plutôt bien. "Nous avons besoin de trois personnes supplémentaires pour faire face à la croissance et au développement de l'entreprise, explique-t-il. Aujourd'hui, on ne trouve personne". Depuis vingt ans, sa fonderie fabrique des pièces en métal pour des clients nationaux et internationaux, dans l'aéronautique, l'automobile et le ferroviaire. Ses clients sont de grands groupes exigeants sur la qualité et les délais de livraison qui, en raison du manque de main-d'oeuvre, s'allongent.

Valoriser l'apprentissage

Cette situation est, pour l'instant, compensée par des intérimaires qu'il faut former à chaque nouveau contrat. Le métier est réputé difficile, 39 heures d'efforts physiques par semaine, pour un salaire à la hauteur selon le patron. Celui-ci en appelle désormais au développement de l'apprentissage et à une meilleure promotion des métiers manuels, faute de quoi ces savoir-faire partiront ailleurs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Photo d\'illustration.
Photo d'illustration. (LIONEL VADAM / MAXPPP)