Cet article date de plus de trois ans.

Emploi à domicile : un crédit d'impôt instantané pour inciter les Français à déclarer leurs salariés

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min
Emploi à domicile : bientôt un crédit d'impôt instantané pour inciter les Français à déclarer leurs salariés
Emploi à domicile : bientôt un crédit d'impôt instantané pour inciter les Français à déclarer leurs salariés Emploi à domicile : bientôt un crédit d'impôt instantané pour inciter les Français à déclarer leurs salariés (France 2)
Article rédigé par France 2 - G-A. Dolz, J. Weyl, C. De La Guérivière, F. Bohn, V. Lucas, P. Limpens
France Télévisions
France 2

Avec le crédit d'impôt instantané, le gouvernement espère inciter les Français à déclarer leurs employés à domicile. 200 000 emplois pourraient être créés. 

Depuis 12 ans, Séverine Félétou, habitante de Meudon (Hauts-de-Seine), emploie une femme de ménage à domicile. Elle la paye elle-même avec des Cesu, des chèques emploi service. Aujourd'hui, son employée lui coûte 17 euros de l'heure, charges comprises. L'année suivante, elle en récupère la moitié, sous forme de crédit d'impôt. Mais dès janvier 2022, Séverine Félétou ne paiera que sa part, soit 8,50 euros de l'heure ; l'État règlera l'autre moitié directement à la salariée.

Encourager les foyers à déclarer leurs salariés à domicile

De quoi éviter d'avancer des sommes parfois importantes. "On va favoriser l'emploi, et il y a plein de gens, je pense, qui, aujourd'hui, ne le font pas justement parce qu'il y a cette trésorerie à avancer. Demain, ils le feront plus facilement", affirme Séverine Félétou. Actuellement, plus d'un million de personnes utilisent des Cesu. Avec le crédit d'impôt immédiat, l'Urssaf compte encourager les foyers à déclarer leurs salariés à domicile. Après une expérimentation à Paris et dans le Nord, le dispositif sera étendu à toute la France l'année prochaine pour les cours à domicile, le bricolage et le jardinage. Toutefois, la garde d'enfants n'est pas concernée pour le moment. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.