Économie : quel avenir pour Duralex ?

Connue pour ses verres, l'entreprise Duralex joue son avenir vendredi 22 janvier. Placée sous redressement judiciaire, la société du Loiret devrait être reprise.

FRANCE 2

Qui n’a jamais regardé son âge au fond du verre de la cantine ? Ces fameux verres made in France, ont fait la réputation de Duralex. Née près d’Orléans (Loiret), il y a plus de soixante-dix ans l’entreprise "donnait du boulot à beaucoup beaucoup de gens", se souvient une passante interrogée par les journalistes de France Télévisions, jeudi 21 janvier. Dans les années 1970, l’usine emploie en effet jusqu’à 1 500 salariés. "À l’époque où ils se sont implantés, il y avait à peu près 2 500, 3 000 habitants, se souvient Valérie Barthe Cheneau, maire de la Chapelle-Saint-Mesmin (Loiret). Aujourd’hui, c’est plus de 10 000 habitants. On a pu pendant cette période construire un collège, des écoles."

L’usine placée en redressement judiciaire 


Après avoir fait les belles heures du Loiret, la célèbre marque joue sa survie, dans l’attente d’un repreneur. Ses effectifs ont fondu, 250 salariés font aujourd’hui tourner l’entreprise. Trois offres de reprise ont été déposées, dont l’une par le propriétaire de Pyrex, son concurrent. Une offre qui satisfait les syndicats. Le Tribunal de commerce doit se pencher vendredi 22 janvier sur ces offres de reprise.

Le JT
Les autres sujets du JT
Économie : quel avenir pour Duralex ?
Économie : quel avenir pour Duralex ? (Capture d'écran France 2)