Difficile pour les étudiants de trouver un emploi saisonnier

Les recrutements se font au compte goutte. Le recours aux intérimaires dans certains secteurs est à l’arrêt.

France 3

À Limoges (Haute-Vienne), deux étudiantes font le tour des commerces pour tenter de décrocher un job pour l’été. Une mission difficile : "On ne trouve pas d’annonces, on fait des candidatures spontanées, personne ne répond. On essaye mais on ne trouve rien… Avec le coronavirus, plus personne embauche. Vu que les gens n’ont pas travaillé assez, on garde des gens qui n’ont pas travaillé assez", explique Lilia Ayache, étudiante à la recherche d’un emploi.

Reprise contrastée

Pour Lilia Ayache et Célia Attard, travailler l’été permet de mieux préparer la rentrée. "Ça permet de payer les frais de scolarité tout ce qui s’en suis, le loyer, les factures, tout", indique Célia Attard. Même constat dans une agence d’intérim : la reprise est compliquée pour les saisonniers. "Le secteur industriel n’a pas forcément repris tous ses intérimaires habituels et n’est pas en passe de proposer des jobs étudiants. L’hôtellerie-restauration, c’est encore très en suspens car il n'y a pas de réouverture, de véritable affluence", note Juliette Dexet, responsable d’une agence d’intérim.

Le JT
Les autres sujets du JT
Parme les jobs d\'été : plagiste.
Parme les jobs d'été : plagiste. (VALERY HACHE / AFP)