Côte Atlantique : quand le privé gère les plages

C'est une première en France et cette décision fait polémique. L'État a décidé de confier la gestion de la plage la Baule à un groupe privée Véolia.

FRANCE 2

L'une des plus grandes plages publiques d'Europe, bientôt confiée à une entreprise privée. Une première en France, qui suscite des questions chez les estivants. La mairie de la Baule (Loire-Atlantique) a décidé de laisser la gestion de la plage à un opérateur privé, Véolia, spécialiste de l'eau et des déchets. Une concession pour 12 ans avec pour mission d'entretenir la plage, rénover les accès et superviser les 35 restaurants, clubs de vacances et écoles de voile et les professionnels sont inquiets.

Décret plage de 2006

Ce restaurateur craint une augmentation des loyers pour financer l'entretien de la plage, une charge qui ne lui incombait pas jusque-là. En plus de cette hausse de loyer, il va devoir faire des travaux, car Véolia devra faire respecter un décret vieux de dix ans, jusque-là jamais appliqué. "Avec le décret plage de 2006, les restaurants, écoles de voile et clubs de vacances auront l'interdiction d' être construits en dur, c'est-à-dire que hors-saison, ils auront l'obligation d'être démontable", explique le journaliste Simon Ricottier.

Le JT
Les autres sujets du JT
La plus grande plage d\'Europe est désormais privatisée. Veolia a obtenu la concession des cinq kilomètres de La Baule (Loire-Atlantique). Les commerçants comme la population s\'interrogent sur les conséquences de cette gestion par une entreprise privée.
La plus grande plage d'Europe est désormais privatisée. Veolia a obtenu la concession des cinq kilomètres de La Baule (Loire-Atlantique). Les commerçants comme la population s'interrogent sur les conséquences de cette gestion par une entreprise privée. (France 3)