Cora : plus de 1 000 salariés menacés de licenciement

En France, les salariés des hypermarchés Cora ont le sentiment d'avoir été piégés. Plus de 1 000 d'entre eux risquent de se retrouver au chômage parce qu'ils ont refusé un accord de flexibilité et de polyvalence.

france 3

L'accord a été signé par tous les syndicats sauf la CGT. À Alès dans le Gard, l'hypermarché Cora est lourdement impacté par le plan social. Sur les 300 salariés, 60 sont menacés de licenciement. "60 personnes ce n'est pas rien. Surtout que la surface de vente du magasin sera toujours la même, il va y avoir un manque de personnel", déclare Philippe Soto, délégué syndical CGT Cora Alès.

La direction leur a demandé d'accepter plus polyvalence

Sur toute la France, 1 077 salariés risquent d'être licenciés. Le motif : avoir refusé un avenant qui modifie leur contrat de travail. La direction leur a demandé d'accepter plus de polyvalence. Par exemple, une caissière pourrait travailler au drive, ou alors offrir plus de flexibilité dans ses horaires en commençant plus tôt ou en finissant plus tard. Selon la CGT, les conditions de travail se sont dégradées. "Faire des semaines jusqu'à 42 heures sans compensation ni majoration, leur vie est impactée", explique Julien Aquilina, délégué central de la CGT Cora. 

Le JT
Les autres sujets du JT
En France, les salariés des hypermarchés Cora ont le sentiment d\'avoir été piégés. Plus de 1 000 d\'entre eux risquent de se retrouver au chômage parce qu\'ils ont refusé un accord de flexibilité et de polyvalence.
En France, les salariés des hypermarchés Cora ont le sentiment d'avoir été piégés. Plus de 1 000 d'entre eux risquent de se retrouver au chômage parce qu'ils ont refusé un accord de flexibilité et de polyvalence. (france 3)