Confinement : les travailleurs saisonniers se reconvertissent

Avec la fermeture des restaurants, des bars et des stations de ski, beaucoup de travailleurs saisonniers ont perdu leur travail et tentent de se reconvertir temporairement dans les secteurs qui embauchent, comme les plateformes de tri ou les chocolateries.

France 2

À 59 ans, Christian, ancien restaurateur lyonnais, recherchait un emploi dans son secteur d’activité depuis plusieurs mois. La fermeture des établissements l’a obligé à se réorienter dans un secteur qui embauche, comme les chocolateries. À l’approche des fêtes, l’atelier de fabrication de chocolat Puyricard, dans les Bouches-du-Rhône, a embauché 160 saisonniers. Cette année, la directrice a reçu beaucoup plus de candidatures, et notamment, parmi les candidats, de nouveaux profils. "On a eu beaucoup de personnes issues de la restauration, de l’hôtellerie, du tourisme, et aussi beaucoup de jeunes diplômés, qui privilégient des contrats saisonniers ou courts en attendant de trouver un poste qui se libère dans leur domaine de formation", explique Karine Sfeir, responsable des ressources humaines.

Les plateformes de tri des colis embauchent

Julie découvre aussi un nouveau métier, à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). Cette ancienne serveuse trie et livre des colis. Avec le confinement, les colis se sont multipliés, et l’activité de la plateforme de tri où elle est embauchée a bondi de 7%. 25 personnes ont été embauchées, dont plusieurs issues de la restauration.

Le JT
Les autres sujets du JT
Au centre de tri au bureau de Poste du Capitole à Toulouse, le 30 avril 2020.
Au centre de tri au bureau de Poste du Capitole à Toulouse, le 30 avril 2020. (FR?D?RIC SCHEIBER / HANS LUCAS / AFP)