La CGT aux abonnés absents de la conférence sociale

Ce lundi 19 octobre marque l'ouverture de la conférence sociale. Depuis le début du quinquennat de François Hollande, c'est la quatrième conférence de ce type.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Ce lundi 19 octobre, est marquée par la quatrième et peut-être la dernière conférence sociale du quinquennat de François Hollande. Le président avait inventé et mis sur pied ce grand rendez-vous annuel pour redonner des couleurs au dialogue social en France. Pourtant ce lundi matin, le malaise était palpable. Au dernier moment les représentants de la CGT ont décidé de boycotter la conférence pour dénoncer un climat social délétère. 

Des fausses négociations

Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, s'est exprimé dans la presse à ce sujet. "Les négociations, ça ne peut pas être du chantage, c'est soit vous acceptez des reculs sociaux soit on licencie, hors dans toutes les entreprises, que ce soit Air France, Smart qui est un bon exemple aussi, c'est du chantage, ça ce n’est pas de la négociation. On ne peut pas avoir le choix entre se couper le bras droit et se couper le bras gauche quand on négocie", a déclaré le leader de la CGT. Côté patron, les réactions sont plus positives. Pour Pierre Gattaz, le président du Medef, le dialogue social en France, serait "constructif, responsable et permettrait de construire l'avenir".

Le JT
Les autres sujets du JT
Les leaders syndicaux Philippe Martinez, pour la CGT (à gauche) et Jean-Claude Mailly, de FO, lors de la manifestation contre l\'austérité, à Paris, le 9 avril 2015. 
Les leaders syndicaux Philippe Martinez, pour la CGT (à gauche) et Jean-Claude Mailly, de FO, lors de la manifestation contre l'austérité, à Paris, le 9 avril 2015.  (FRANCOIS MORI / AP / SIPA )