Un réseau mondial d'entreprises pour relancer l'apprentissage en France

Le réseau mondial de l'apprentissage s'étend à la France à partir de ce mardi 5 septembre. Il s'agit d'une coalition internationale d'entreprises dont l'objectif est de lutter contre le chômage des jeunes.

Voir la vidéo
France 2

L'apprentissage est l'une des solutions d'urgence préférées des gouvernements français depuis une trentaine d'années pour lutter contre le chômage. Rêvée par Nicolas Sarkozy et sous François Hollande, la barre des 500 000 apprentis n'a jamais été atteinte. Pire, elle a dégringolé en 2014 pour atteindre un peu plus de 400 000 apprentis. Financé par l'État, les régions ou les entreprises, son coût en France a explosé de 10% sur les 25 dernières années avec des embauches pas toujours au rendez-vous.

Suivre l'exemple allemand

Ce mardi, c'est un consortium d'entreprises internationales qui est au chevet de l'apprentissage français avec le lancement du réseau mondial GAN. Son but : développer des filières ciblées en demande de main-d'œuvre. Des entreprises prônant comme les élus avant eux l'exemple allemand avec ses 1,8 million d'apprentis et son taux de chômage chez les jeunes le plus faible d'Europe.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un mineur délinquant travaille avec un agent technique, le 18 mai 2009, dans la menuiserie du centre éducatif fermé de Mulhouse (Haut-Rhin).
Un mineur délinquant travaille avec un agent technique, le 18 mai 2009, dans la menuiserie du centre éducatif fermé de Mulhouse (Haut-Rhin). (SEBASTIEN BOZON / AFP)