Saint-Étienne : des salariés licenciés occupent leur imprimerie

Les salariés d'une imprimerie de Saint-Étienne (Loire) viennent d'apprendre leur licenciement. Depuis vendredi 8 mars, les 133 ex-employés occupent l'usine. Ils dénoncent un gâchis industriel et accusent leur direction.

FRANCE 2

20 000 m² d'usine désertés par les salariés, qui bloquent désormais le site et les toutes dernières commandes. Faute de repreneur, l'imprimerie, en redressement judiciaire, sera liquidée dans dix jours. 133 personnes seront licenciées. Il y a dix ans, deux entreprises historiques de la Loire fusionnent pour créer Offset Titoulet, une usine moderne, à Saint-Etienne. 20 millions d'euros sont investis à crédit, avec à la clé d'importants remboursements bancaires et donc de grandes ambitions économiques.

Les pouvoirs publics interpellés

Désormais, les salariés veulent se battre pour obtenir des primes de licenciement supplémentaires et en appellent aux pouvoirs publics. Il y a quatre ans, l'imprimerie stéphanoise avait déjà vécu un premier redressement judiciaire. L'absence de repreneurs est incompréhensible autant pour les salariés que pour la direction. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Les salariés d\'une imprimerie de Saint-Étienne (Loire) viennent d\'apprendre leur licenciement. Depuis vendredi 8 mars, les 133 ex-employés occupent l\'usine. Ils dénoncent un gâchis industriel et accusent leur direction.
Les salariés d'une imprimerie de Saint-Étienne (Loire) viennent d'apprendre leur licenciement. Depuis vendredi 8 mars, les 133 ex-employés occupent l'usine. Ils dénoncent un gâchis industriel et accusent leur direction. (FRANCE 2)