Réforme de l'assurance chômage : les demandeurs d'emploi seront-ils touchés ?

Les nouvelles règles de l'assurance-chômage entrent en vigueur le 1er novembre. Selon une étude de l'Unédic, 40% des chômeurs verraient leurs indemnités baisser.

France 2

Une réforme à l'impact massif, mais certainement pas en faveur des chômeurs. Selon une étude de l'Unédic, un allocataire sur deux sera directement concerné, et de façon négative, par la réforme de l'assurance-chômage. Selon cette étude, 9% des demandeurs d'emploi ne pourront pas ouvrir de droits, 41% verront leur allocation journalière baisser ou la durée de leurs droits raccourcie. Ces prévisions confirment les craintes de plusieurs syndicats. 

Les syndicats en colère

"Cette réforme est purement budgétaire. Ses conséquences seront désastreuses pour les plus précaires", estime le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, sur Twitter. "C'est encore pire que prévu", a fustigé Force ouvrière dans un communiqué. Cette réforme de l'assurance-chômage a été décidée par décret par le gouvernement après l'échec des négociations entre partenaires sociaux durant l'hiver 2018. Elle doit entrer en vigueur en avril 2020. 

Le JT
Les autres sujets du JT
(PASCAL GUYOT / AFP)