Cet article date de plus de huit ans.

La "décélération" du chômage est "évidente" pour François Hollande

Malgré les mauvais chiffres publiés jeudi soir, le chef de l'Etat reste confiant sur l'inversion de la courbe du chômage, promise pour la fin de l'année.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président de la République, François Hollande, lors de la conférence de presse organisée en marge du Conseil européen, le 25 octobre 2013 à Bruxelles (Belgique). (ERIC FEFERBERG / AFP)

François Hollande a estimé, dans la nuit du jeudi 24 au vendredi 25 octobre, qu'il y avait une "évidente décélération" du chômage en août et septembre en dépit du bond enregistré le mois dernier, en raison principalement d'un bug survenu en août. Lors d'une conférence de presse à Bruxelles, en marge du sommet européen, le chef de l'Etat a noté que sur août et septembre, le nombre de chômeurs a augmenté au total de 10 000 : "C'est encore trop, mais il y a une évidente décélération par rapport à ce que nous constations [il y a] un an, où le chômage augmentait de 30 à 40 000 par mois."

En partie imputable au bug de SFR en août, quand une partie des chômeurs n'avaient pas été relancés par SMS, entraînant une baisse spectaculaire (-50 000), le nombre des demandeurs d'emploi sans activité a bondi de 60 000 en septembre pour établir un nouveau record (3,29 millions). "L'inversion de la courbe du chômage, nous n'y sommes pas encore", a reconnu le président, qui l'a promise à maintes reprises pour la fin de l'année. Le "bilan", a-t-il avancé, ne pourra être fait qu'en janvier 2014, quand les chiffres de décembre seront connus.

"Je fais tout pour que cet objectif soit atteint et les derniers chiffres, si on les regarde avec objectivité, nous montrent que nous sommes sur le chemin", a ajouté François Hollande. "Aussi puissants" soient-ils, a encore dit le président, les "emplois d'avenir, contrats de génération, emplois aidés doivent être accompagnés par la croissance". "Plus forte sera la reprise - et pour l'instant, elle est encore trop timide -, plus certaine sera l'inversion de la courbe du chômage."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Chômage

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.