Plan banlieue : quand Grigny fait école

La ville laboratoire du Plan banlieue Borloo est Grigny, dans l'Essonne. C'est là qu'il a puisé l'idée d'une cité éducative.

france 2

Un habitant sur deux sans aucun diplôme, 40 % des jeunes sans emploi. Voici la situation économique du quartier de la Grande Borne à Grigny (Essonne), la ville la plus pauvre de France. Comment réinsérer ces décrocheurs scolaires ou ces chômeurs de longue durée ? Avant, il fallait aller dans d'autres villes et payer le bus pour se former. Aujourd'hui, les élèves viennent à pied dans le centre de formation de Grigny, où les cours sont gratuits. Ici, ils ressemblent à du sur mesure, avec une remise à niveau en français pour les immigrés, en plus de la formation nettoyage, par exemple.

Un centre financé à 80 % par la commune et l'agglomération

Créé par la ville il y a dix ans, le centre de formation est financé à 80 % par la commune et l'agglomération. Pour que l'investissement soit efficace, les formations ne concernent que des métiers qui recrutent. Selon les filières, à l'issue du centre de formation de Grigny, 50 à 75 % des élèves obtiennent une formation ou un emploi, d'après les chiffres de la mairie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jean-Louis Borloo s\'exprime sur la reconstruction des banlieues au siège du Medef, le 21 novembre 2017, à Paris. 
Jean-Louis Borloo s'exprime sur la reconstruction des banlieues au siège du Medef, le 21 novembre 2017, à Paris.  (MAXPPP)