Le dispositif du chômage partiel pourra être maintenu dans certains secteurs

7,8 millions de salariés ont bénéficié du chômage partiel au mois dernier contre 8,7 millions en avril selon la ministre du Travail Muriel Pénicaud. Si l’activité reprend, le chômage partiel ne va pas disparaître tout de suite. Explications.  

France 2

À l’avenir, les entreprises pourront-elles avoir des salariés payés en partie par l’État grâce au chômage partiel ? Et dans le même temps, licencier d’autres employés ? Oui, mais sous certaines conditions. Pour cumuler l’activité partielle et la possibilité de licencier, il faudra un accord par plus de 50 % des syndicats. 

Une stratégie pour éviter des licenciements massifs 

Selon le gouvernement, ce dispositif permettra d'aider les secteurs les plus fragilisés par la crise liée à l'épidémie de coronavirus. Automobile, aéronautique ou tourisme, ces secteurs d’activité pourraient bénéficier de ce système pour éviter des faillites et le licenciement des salariés. “L'idée est de pouvoir adapter ces dispositifs notamment avec l'activité partielle. Pour l'aéronautique par exemple, on sait que le trafic aérien reprendra très progressivement donc des entreprises vont avoir ce besoin de flexibilité (…) qui doit se construire dans le dialogue sociale”, explique Mickaël Nogal, député LREM de Haute-Garonne.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Une usine vide de son personnel pour cause de chômage partiel. Photo d\'illustration.
Une usine vide de son personnel pour cause de chômage partiel. Photo d'illustration. (GUILLAUME SOUVANT / AFP)