Le taux de chômage reste stable en France au 2e trimestre

Sur un an, il est même à la baisse, selon l'Insee. Des chiffres qui ne sont pas les mêmes à Pôle emploi, où le nombre de demandeurs d'emploi atteint un nouveau record en France.

Une femme attend à l\'agence Pôle emploi d\'Armentières (Nord), le 27 août 2014.
Une femme attend à l'agence Pôle emploi d'Armentières (Nord), le 27 août 2014. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Les chiffres contrastent une nouvelle fois avec ceux de Pôle emploi. Le taux de chômage est resté stable au 2e trimestre en France métropolitaine, à 9,7% de la population active, et a légèrement augmenté en incluant l'Outre-mer (+0,1 point, à 10,2%), annonce l'Insee jeudi 4 septembre.

Sur un an, le taux de chômage, mesuré selon les normes du Bureau international du travail (BIT), est même en baisse de 0,2 point dans l'Hexagone. A l'opposé, le deuxième "thermomètre du chômage", le nombre d'inscrits à Pôle emploi, a lui continué à grimper, pour atteindre un nouveau record avec 3 424 400 demandeurs d'emploi sans activité en juillet.

La divergence entre les deux indicateurs s'explique par le fait qu'ils ne mesurent pas le chômage de la même manière. Pôle emploi recense les inscrits sur ses listes alors que l'Insee détermine son taux à partir d'une enquête trimestrielle auprès de 110 000 personnes. Seul le taux de l'Insee est reconnu à l'international.