Cet article date de plus de sept ans.

Le chômage repart à la hausse en septembre, avec 19 200 demandeurs d'emploi supplémentaires

Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A s’établit, au total, à 3 432 500 en France métropolitaine. Une augmentation de 0,6% par rapport à la fin août 2014. Sur un an, il croît de 4,3 %.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des chômeurs font la queue lors d'un forum pour l'emploi, à Arras (Pas-de-Calais), le 14 octobre 2014. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Après la baisse de 0,3% du mois d'août, le chômage affiche une nouvelle hausse en septembre : il y a 19 200 demandeurs d'emploi supplémentaires en catégorie A par rapport au mois précédent, selon les chiffres publiés par la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares), vendredi 24 octobre. Soit une augmentation de 0,6%.

"Soyons honnêtes : nous sommes en échec. [...] A titre personnel, devoir annoncer chaque mois une augmentation du chômage, c'est une souffrance", a réagi François Rebsamen, ministre du Travail auprès du Parisien. Francetv info résume les principaux éléments à retenir.

Un nouveau record

Le nombre de demandeurs d'emploi atteint un nouveau niveau record avec 3 432 500 personnes inscrites à Pôle emploi en catégorie A en France métropolitaine. Ce qui représente une hausse de 4,3% sur un an.

Au total, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits en catégories A, B, C s'établit à 5 128 200 en France métropolitaine à la fin septembre 2014 (5 431 500 si l'on compte les DOM). Un chiffre en hausse de 1,0 % (+50 200) en septembre et de 5,7% sur un an.

Le gouvernement avait anticipé ces résultats. "Quand on a une croissance aussi faible, pas seulement en France mais en Europe, il ne faut pas s'attendre à de bonnes nouvelles", avait lancé le Premier ministre Manuel Valls, jeudi. Les chiffres ne seront "sans doute pas excellents", a renchéri vendredi Jean-Marie Le Guen, secrétaire d'Etat chargé des Relations avec le Parlement.

Une hausse modérée

L'augmentation, en septembre, du nombre de chômeurs en catégorie A (+19 200) est limitée par rapport aux mois de juillet, juin, mai ou encore février. Mais elle est plus importante qu'en janvier, mars et avril.

Ralentissement sur le trimestre

Toutefois, le ministère du Travail note un ralentissement de la hausse du chômage à l'échelle du trimestre : +11 400 par mois ce trimestre, contre +16 300 par mois au deuxième trimestre et +14 000 au premier trimestre. 

"Le ralentissement est encore plus marqué pour [le chômage] des seniors, qui connait son plus faible trimestre de hausse le premier trimestre 2011, soit plus de trois ans, notamment grâce au nouveau ciblage des contrats aidés dans le secteur marchand (CIE) et aux contrats de génération", commente le ministère.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Chômage

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.