Le chômage frappe des seniors de plus en plus jeunes

Le chômage des seniors a explosé. Les plus de 50 ans retrouvent difficilement un emploi, et ça commence dès 45 ans dans certains secteurs. Pôle Emploi organise des sessions pour que les nouveaux seniors ne décrochent pas.

France 3

Depuis deux ans, Pascal Luquin passe ses journées chez lui. Au chômage, presque tout son temps est consacré à répondre aux petites annonces sur son ordinateur. Il envoie une dizaine de candidatures par jour.

À 46 ans, ce chômeur est déjà considéré comme un senior. "Une agence d'intérim m'a déjà fait comprendre que j'étais trop âgé, que 25-30 ans c'était l'idéal", confie cet ancien infographiste. Selon la définition de Pôle Emploi, un senior a plus de 50 ans. Mais désormais, cet âge n'est plus la référence.

Senior dès 45 ans !

Face à cette situation, l'agence Pôle Emploi Orléans-Ouest a sélectionné onze chômeurs de moins de 50 ans qui ne baissent pas les bras. Le but : leur faire préparer une émission radio. Une manière de faire connaître leurs difficultés, de libérer leur parole. En plus, Pôle Emploi suit de près chaque participant avec au moins deux rendez-vous par mois pour leur apprendre à se valoriser.

La moitié d'entre eux a retrouvé un emploi. Pas Christelle Sausset. Alors à 48 ans, elle a choisi de créer sa société à domicile, qui propose une aide administrative aux entreprises. Le nombre de chômeurs seniors a augmenté de 5% en un an dans la région Centre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un sénior entre dans une agence Pôle emploi à Metz, le 18 mars 2010.
Un sénior entre dans une agence Pôle emploi à Metz, le 18 mars 2010. (MAURY GOLINI / MAXPPP)