Cet article date de plus d'onze ans.

L'Unedic relève sa prévision de déficit pour 2013

Le déficit de l'assurance chômage devrait s'élever à 5 milliards d'euros l'année prochaine, en raison du ralentissement de la croissance en France.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Eric Gaillard Reuters)

112.700 chômeurs indemnisés de plus en 2012, soit une
augmentation de près de 40.000 par rapport aux prévisions initiales de
septembre dernier. Le document rendu public lundi par le Bureau de l'Unedic
confirme les mauvais chiffres du chômage en France. Conséquence principale :
le déficit de l'assurance chômage s'établit pour l'année 2012 à 2,7 milliards d'euros,
portant sa dette à 13,8 milliards d'euros. Selon l'Insee, le chômage atteignait le mois dernier en France 9,9 %.

Une année 2013 plus compliquée que prévu

En 2013, la tendance ne sera toujours pas au rétablissement
des comptes. Avec une croissance en berne, 0,1 % selon le chiffre retenu par l'Unedic,
alors que le gouvernement table sur 0,8 %, le déficit devrait atteindre à la
fin de l'année les 5 milliards d'euros. La dette de l'organisme qui gère l'indemnisation
des chômeurs sera alors de 18,6 milliards d'euros. Pour le président de l'Unedic, Jean-François Pilliard :

"2013 va rester une année extrêmement difficile".

Le nombre de chômeurs indemnisés devrait en effet augmenter de
89.600 selon les prévisions.

Dans ce flot de mauvaises nouvelles, un espoir, selon l'Unedic : l'accord trouvé vendredi dernier entre les
partenaires sociaux sur la sécurisation de l'emploi, qui pourrait être
bénéfique en matière d'emploi. Mais la nuance est importante, car cela suppose deux choses, conclut Jean-François Pilliard :

"Un retour à la croissance et un changement du comportement des entreprises, qui ne vont pas se faire du jour au lendemain sur un claquement de doigts".

Oeuvres liées

{% document %}

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.