Cet article date de plus de trois ans.

L'Unédic a versé un milliard d'euros d'allocations chômage en trop en 2017

Selon les informations du "Monde", le problème concerne essentiellement des demandeurs d'emploi exerçant une activité réduite.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'Unédic a versé un milliard d'euros d'allocations chômage en trop en 2017. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Un milliard d'euros. C'est la somme des allocations chômage qui ont été versées à tort en 2017, selon une note de l'Unédic révélée par Le Monde mardi 24 avril. Ce trop-perçu a augmenté de 36% en trois ans. L'année dernière, 2,3 millions d'indus ont ainsi été notifiés, concernant essentiellement des demandeurs d'emploi exerçant une activité réduite.

Près de neuf indus sur dix (87%) sont consécutifs à la reprise d'une activité salariée, selon la note de l'Unédic. Dans la plupart de ces cas (62%), l'allocataire a bien déclaré à Pôle emploi avoir travaillé, mais il n'a pas "déclaré" ou "justifié" tous les salaires perçus. Dans les autres cas (38%), l'allocataire a travaillé, mais ne l'a pas déclaré.

L'Unédic envisage différentes pistes pour éviter ce problème. Notamment, "permettre la déclaration de plusieurs activités" pour éviter le risque d'erreur dans l'addition des salaires que le demandeur d'emploi doit aujourd'hui effectuer.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Chômage

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.