"Job dating inversé" : des recruteurs sarthois se présentent à des demandeurs d'emploi pour les convaincre

Publié
Dans la Sarthe a lieu un jobdating inversé. Le concept : une vingtaine de recruteurs se présentent en sept minutes à des demandeurs d'emploi longue durée pour leur donner envie de venir travailler avec eux.
FTR
Article rédigé par
Diego Caparros - franceinfo
France Télévisions

Dans la Sarthe a lieu un jobdating inversé. Le concept : une vingtaine de recruteurs se présentent en sept minutes à des demandeurs d'emploi longue durée pour leur donner envie de venir travailler avec eux. #IlsOntLaSolution

7 minutes, c'est le temps qu'ont les recruteurs pour faire rêver les candidats. C'est tout l'intérêt du job dating inversé. Un concept a été mis en pratique dans la Sarthe. Objectif, donner envie et susciter l'échange entre les entreprises et les demandeurs d'emplois en quelques minutes. L'idée séduit Bétina Schwartz, présente pour représenter une agence de nettoyage : "C'est novateur et intéressant parce que cela permet aussi de se connaître et puis, on voit tous les profils."


Côté candidats, les ressentis sont également positifs : "Plutôt que d'être bloqués devant une fiche de recherche de poste qui est statique, là on a beaucoup plus de flexibilité, beaucoup plus de réflexion", confie Aymeric Avrain, demandeur d'emploi.


Une centaine de candidats se sont présentés pour une vingtaine d'entreprises. Cette rencontre était essentielle pour Pôle Emploi. "Sur la Sarthe, on est à 7,4 % de taux de chômage, on est un petit peu au-dessus des Pays de la Loire qui sont à 6 %. Les secteurs où on a le plus de besoin sont le transport, la logistique, la santé et la restauration", détaille Chrystel Tanczak, directrice territoriale déléguée Pôle Emploi Sarthe.

Une seconde édition prometteuse


Ces rencontres en direct avec les recruteurs, ouvrent de nouveaux possibles. Postuler à des emplois pour lesquels ils n'auraient sans doute pas eu l'idée de faire la  démarche. "J'ai postulé à Norauto, je n'aurai jamais pensé pouvoir travailler là-bas, j'entends Norauto, je pensais que c'était juste pour les hommes", confie une personne en recherche d'emploi.

C'est la deuxième session job dating inversé en Sarthe, la première a eu lieu en juin dernier. Les retombées avaient été fructueuses : plus d'une vingtaine de postes pourvus.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.