Cet article date de plus d'un an.

Italie : les surdiplômés, au chômage, deviennent éboueurs

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Italie : les surdiplômés, au chômage, deviennent éboueurs
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

En Italie, le chômage bat des records. Les jeunes diplômés n'ont pas d'autres choix que d'abandonner leurs rêves. 

En Italie, 4 diplômés sur 10 ne trouvent pas de travail sur les trois ans qui suivent l'obtention de leur diplôme, si bien qu'ils se ruent sur les seuls postes disponibles, même s'ils ne correspondent pas du tout à leur formation. Dans le sud du pays, à Barletta, le chômage bat des records. Un concours proposant 13 emplois d'éboueurs a été pris d'assaut par des jeunes surdiplômés.

400 postulants pour un poste d'infirmier disponible

Guiseppe Di Trani a été embauché. Ce n'est pas le métier dont il avait rêvé. Il est ingénieur en construction publique de formation. Mais après dix ans de petits boulots, il a postulé pour un CDI d'éboueur. Depus un mois, il nettoie les rues au petit matin. En Italie, depuis quelques années, le moindre poste de fonctionnaire donne lieu à des concours géants où les candidats sont convoqués dans des palais des congrés tellement ils sont nombreux. Pour un poste d'infirmier, on compte 400 postulants.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Chômage

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.