Hollande sur BFMTV : la chômeuse n'avait pas tout dit au président

Elle avait interpellé mardi le chef de l'Etat, expliquant que "Pôle emploi n'a pas d'argent pour les formations". 

Le président de la République, François Hollande, dans les locaux de BFMTV à Paris, le 6 mai 2014, à Paris.
Le président de la République, François Hollande, dans les locaux de BFMTV à Paris, le 6 mai 2014, à Paris. (REUTERS)

Elle n'avait pas tout dit à François Hollande. "Je voudrais savoir ce que vous comptez faire pour moi, monsieur le président", a demandé mardi 6 mai Gaëlle Voisin au président de la République, qui répondait aux questions des auditeurs et téléspectateurs de RMC et de BFMTV. Cette chômeuse de Bolbec (Seine-Maritime), licenciée économique d'une trentaine d'années, disait toucher 490 euros d'allocation de solidarité spécifique (ASS) par mois.

Quand le président lui a dit qu'elle pouvait "apprendre un nouveau métier", elle a répondu : "Non, parce que Pôle emploi n'a pas d'argent pour les formations !" Problème : selon la préfecture de Seine-Maritime, Gaëlle Voisin, licenciée en novembre 2011, "a choisi de ne pas être suivie par la cellule de reclassement de l'entreprise Cooper comme agent de production dans l'industrie automobile et d'être accompagnée directement par Pôle emploi". 

Dix offres d'emploi lui ont été proposées

 
La préfecture poursuit : "Mme Voisin a rencontré son conseiller douze fois depuis son inscription et dix offres d'emploi lui ont été proposées, dont une liée à son ancienne activité dans l'automobile." La préfecture précise que l'auditrice a accepté plusieurs CDD dans le commerce (elle a un bac professionnel dans ce domaine) et qu'elle "effectue actuellement une mission jusqu'à fin mai".

Sa dernière offre d'emploi, dans le commerce, remonte au 14 avril, et son dernier entretien avec un conseiller de Pôle emploi au 25 avril. "Au cours de ses différents entretiens, aucun projet de formation n'a été finalisé alors que Pôle emploi dispose de crédits suffisants (38 millions d'euros en 2014 pour la région Haute-Normandie)", ajoute la préfecture. Après l'émission de BFMTV et RMC, Gaëlle Voisin a été "contactée immédiatement pour être reçue ce jour [mardi] à 14 heures à l'agence" de Bolbec, termine la préfecture.