Grève des saisonniers des stations de ski : "On touche au coeur du portefeuille"

Eric Becker, secrétaire fédéral transports en charge des saisonniers et des remontées mécaniques, est l'invité du 23h et réagit à la grève des saisonniers dans les stations de sport d'hiver.

Dans les stations de sport d’hiver, nombreux sont les saisonniers qui se sont mis en grève ces jours-ci. Invité sur le plateau de franceinfo, Eric Becker, secrétaire fédéral transports en charge des saisonniers et des remontées mécaniques, revient sur les raisons du mouvement. Pour commencer, le syndiqué explique que le rythme des saisons ne correspond pas à la réforme de l'assurance chômage. En effet, "vous avez pour les stations d'hiver quatre mois de travail puis un chômage qui va courir sur un ou deux mois et puis après il n’y a plus de travail. Les gens sont obligés de se mettre au chômage."

Des vacanciers assez compréhensifs

Face à la sympathie des vacanciers, Éric Becker explique : "On a fait comprendre aux touristes notre mouvement de grève et là on touche au coeur du portefeuille. Tout le monde est un peu touché actuellement par certaines mesures de réduction des finances".
Quant à la suite du mouvement, de nouvelles actions sont prévues en dehors des stations : "Aujourd'hui on a eu un record de mobilisation, mais on va maintenant aller sur les préfectures pour prendre rendez-vous avec les préfets et préfètes qui sont le lien avec l'exécutif."

Le JT
Les autres sujets du JT
Grève des saisonniers des stations de ski : \"On touche au coeur du portefeuille\"
Grève des saisonniers des stations de ski : "On touche au coeur du portefeuille" (Grève des saisonniers des stations de ski : "On touche au coeur du portefeuille")