Grand débat : "Des contreparties aux aides sociales", propose Édouard Philippe

Le Premier ministre était dans le Finistère pour une rencontre avec des dirigeants de PME. Il a exprimé être favorable à la mise en place de contreparties aux aides sociales, un débat qu'il reconnait "explosif".

Voir la vidéo
FRANCE 2

Édouard Philippe rencontrait des élus locaux et des dirigeants de PME à Plomodiern dans le Finistère vendredi 15 février. Au détour d'une question sur les difficultés pour les entreprises à recruter, il prévient : "C'est un débat totalement explosif". Le Premier ministre se dit favorable à la mise en place de contreparties aux aides sociales. "Est-ce que cette solidarité peut s'accompagner de contreparties, d'activités d'intérêt général ? Qu'est-ce qu'on demande à ceux qui bénéficient de la solidarité, est-ce qu'on demande quelque chose, et si oui, quoi ?", interroge Édouard Philippe.

Une idée saluée à droite

Selon les proches du Premier ministre, les contreparties toucheraient principalement les chômeurs. Il s'agirait de les obliger à reprendre une activité, d'abord une formation, avant qu'ils retrouvent un emploi. Une idée saluée à droite, beaucoup moins à gauche. La mesure ne devrait pas voir le jour avant plusieurs mois, il s'agit d'un ballon d'essai, lancé à l'occasion du grand débat.

Le JT
Les autres sujets du JT
Édouard Phillipe, le 11 février près de Tours. 
Édouard Phillipe, le 11 février près de Tours.  (GUILLAUME SOUVANT / AFP)