Cet article date de plus de sept ans.

Faut-il accepter n'importe quel job ?

Face à un marché du travail de plus en plus précaire, il peut être tentant d'accepter le premier job venu pour se maintenir à flot : quelle stratégie adopter pour une recherche d'emploi cohérente ?
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.

Quelle que soit votre situation face à l'emploi, vous avez sans doute entendu un grand nombre d'informations contradictoires au sujet des jobs alimentaires ou saisonniers. Quelques conseils pour y voir plus clair avant de rédiger votre lettre de candidature pour l'un de ces petits boulots provisoires.

Trouver un job pour briser la spirale du chômage

Une recherche d'emploi est une activité de longue haleine, exigeant beaucoup de motivation et d'énergie. Si vous êtes déjà formé à un métier mais qu'aucun recruteur de votre branche ne semble intéressé par vos compétences, être en proie au découragement est un sentiment tout à fait compréhensible. Pour sortir de cette logique de refus et d'attente stérile, trouver un job au plus vite est une stratégie qui peut s'avérer payante si elle permet de sortir de l'isolement, développer de nouvelles compétences et enrichir un CV.

Ne pas occulter sa véritable recherche d'emploi

La plupart des employeurs s'entendent pour affirmer que toutes les expériences doivent apparaître sur un CV et doivent faire l'objet d'une argumentation de la part du candidat à la recherche d'un emploi, mais il peut paraître malaisé de justifier n'importe quel job sans invoquer le simple besoin de se nourrir? Si vous possédez déjà une expérience solide, le job que vous choisirez doit présenter une certaine cohérence avec votre recherche d'emploi pour ne pas avoir l'impression de perdre votre temps, de gaspiller vos talents, et ne pas être pris en défaut au cours d'un entretien. S'il s'agit d'un job d'été, cette recherche d'emploi peut également s'inscrire dans un projet global.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Chômage

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.