Duel éco : peut-on gagner plus au chômage qu'au travail ?

Christophe Ramaux, membre des économistes atterrés, et Étienne Lefebvre, rédacteur en chef aux Échos, étaient sur le plateau du Soir 3 mardi 5 mars, pour le "duel éco".

France 3

Dans quelques mois, l'État va dévoiler sa réforme de l'assurance chômage. Pour l'heure, syndicats et patronat sont très réservés sur plusieurs points. Mardi 5 mars, le "duel éco" pose la question suivante : peut-on gagner plus au chômage qu'au travail ? "Plausible", selon Etienne Lefebvre, rédacteur en chef aux Échos. "L'explication, elle vient du mode de calcul qui privilégie la multiplication des contrats courts. Quelqu'un qui a travaillé toute une année, 15 jours par mois, en faisant à chaque fois un contrat différent, il va être indemnisé deux fois plus que quelqu'un qui aura travaillé toute l'année à mi-temps, mais sur un seul contrat", explique-t-il en plateau.

5,5 millions de demandeurs d'emploi

Un cas de figure que Christophe Ramaux, membre des économistes atterrés, trouve normal. "Si vous travaillez que 15 jours par mois, vous ne serez indemnisé deux fois moins de temps. Je ne vois pas le problème. (...) Faut redescendre sur terre, sur la réalité de la pauvreté de la plupart des sans-emploi. On a plus de 5,5 millions de demandeurs d'emploi, quasiment la moitié ne sont pas indemnisés dans le cadre de l'allocation à l'emploi, et sur ceux qui sont indemnisés il y en a la moitié qui gagnent moins de 1 100 euros par mois. Dire que les chômeurs roulent sur l'or, c'est aberrant".

Le JT
Les autres sujets du JT
Le logo Pôle emploi sur les vitres d\'une agence de Caen (Calvados), le 8 avril 2018.
Le logo Pôle emploi sur les vitres d'une agence de Caen (Calvados), le 8 avril 2018. (JEAN-LUC FLEMAL / BELGA MAG / AFP)