Chômage : une réforme qui pourrait faire des perdants

Les premières mesures de la réforme de l'assurance chômage entrent en vigueur le vendredi 1er novembre. Mais les nouvelles règles d'indemnisation rendraient perdants 4 allocataires sur 10.

France 2

La nouvelle réforme de l'assurance chômage a pour but de faire faire des économies au gouvernement et de réaliser un retour à l'emploi durable. Mais les règles d'indemnisation vont être modifiées. Comme l'explique la journaliste Sophie Lançon sur le plateau du journal télévisé de 13 heures sur France 2, "à partir du 1er novembre, les conditions pour avoir droit aux indemnisations vont se durcir, il va falloir travailler plus longtemps pour toucher le chômage. Avant, 4 mois sur les 28 derniers suffisaient, désormais, il va falloir travailler 6 mois sur les 24 derniers."

Même principe pour les droits rechargeables

"C'est à dire que, quand vous enchaînez des contrats courts et des périodes d'activités, avant un mois d'activités cumulées suffisait pour prolonger vos activités, désormais il faudra avoir travaillé 6 mois cumulés. Au total 710 000 personnes pourraient y perdre avec ces mesures", conclut la journaliste. Mesure phare prévue dans le programme présidentiel d'Emmanuel Macron, la réforme du chômage a été mise en œuvre au cours de l'année 2019. A l'origine, les partenaires sociaux devaient s'accorder ensemble sur une nouvelle convention chômage en début d'année 2019. Suite à l'échec des négociations en février, l'exécutif a repris la main sur la réforme.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le logo d\'une agence Pôle emploi, le 28 décembre 2017, à Lille (Nord).
Le logo d'une agence Pôle emploi, le 28 décembre 2017, à Lille (Nord). (PHILIPPE HUGUEN / AFP)