Cet article date de plus de deux ans.

Chômage : les cadres dans le viseur de l'État

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Chômage : les cadres dans le viseur de l'État
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le gouvernement pourrait tailler dans les indemnités chômage des hauts revenus. Les montants perçus pourraient désormais être dégressifs et plafonnés.

Les cadres moins indemnisés pour renflouer les caisses de l'assurance-chômage ? C'est l'une des pistes de l'exécutif qui envisage deux options : la dégressivité des allocations, et/ou la baisse des plafonds des indemnisations. Du côté des cadres, les avis sont partagés. "Je ne suis pas pour ces choses-là qui reviennent sur des acquis sociaux", affirme l'un d'eux. "Moi je ne refuserais pas, même si je suis cadre, parce qu'il y a une question de moralité", estime un autre.

Jusqu'à 285 millions d'euros d'économies

Première hypothèse : une allocation dégressive mois après mois. Autre piste : le plafonnement des allocations. Aujourd'hui, l'aide maximale versée est de 7 700 euros brut par mois, le plafond pourrait être abaissé à 5 775 euros, voire 4 800 euros par mois. Selon la confédération des cadres, c'est une solution contraire aux principes d'universalité de l'assurance-chômage. Ces solutions pourraient permettre de faire jusqu'à 285 millions d'euros d'économies.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Contrôle des chômeurs

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.