Assurance-chômage : vers une restriction des droits ?

La Cour des comptes dénonce les cumuls d'emploi et de chômage. Elle s'attaque plus particulièrement aux droits rechargeables et voudrait en durcir les règles.

Faudra-t-il travailler plus longtemps pour avoir le droit de toucher l'allocation chômage ? La Cour des comptes estime que certaines règles d'indemnisation sont trop généreuses. Le gouvernement songerait donc à durcir les droits pour ceux qui enchaînent périodes de chômage et périodes de travail. Aujourd'hui, il faut atteindre 150 heures de travail pour prolonger ses droits à l'assurance-chômage. L'exécutif estime que cette période devrait être allongée pour atteindre 300 heures. L'objectif est d'inciter les chômeurs à trouver un emploi pérenne.

Une économie de plus de 1 milliard d'euros

Pour la CGT, cette mesure pourrait renforcer la précarité de nombreux travailleurs. "Il faut se mettre à la place des gens concernés. Ils vont se retrouver en fin de droit à l'assurance-chômage plus tôt ou carrément ne pas pouvoir ouvrir de droit", déplore Denis Gravouil, négociateur CGT assurance-chômage. En durcissant l'accès aux allocations, le gouvernement peut espérer économiser plus de 1 milliard d'euros. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le logo Pôle emploi sur les vitres d\'une agence de Caen (Calvados), le 8 avril 2018.
Le logo Pôle emploi sur les vitres d'une agence de Caen (Calvados), le 8 avril 2018. (JEAN-LUC FLEMAL / BELGA MAG / AFP)