Contrôle des chômeurs : le modèle danois

Alors que les syndicats et le patronat se retrouvent jeudi 11 janvier pour entamer les négociations sur l'assurance chômage, le gouvernement a affiché sa volonté de renforcer le contrôle des chômeurs. Au Danemark, où le taux de chômage est de 4,2%, ces contrôles sont systématiques.

FRANCE 2

C'est un pays où les chômeurs sont presque devenus une exception : 4,2% de la population active du Danemark est au chômage, soit moins de 120 000 personnes. Les demandeurs d'emploi sont surveillés, contrôlés en permanence, comme Pascale Duster. Cette Française installée à Copenhague depuis 16 ans a perdu son travail il y a quelques mois. Depuis, elle doit rendre des comptes via un site internet.

Des contrôles pas seulement informatiques

Chaque semaine, Pascale doit postuler à trois offres d'emploi minimum, preuves à l'appui. Des informations vérifiées presque en temps réel au sein du Pôle emploi local. Jorgen Brorsen et ses 30 conseillers épluchent toutes les données des 4 000 demandeurs d'emploi du secteur. Mais les contrôles ne sont pas seulement informatiques. Tous les mois, chaque chômeur est convoqué. Et les injonctions du conseiller sont parfois difficiles à accepter. En cas de manquements, une sanction financière est déclenchée le mois suivant. De 200 euros de moins et jusqu'à suspension totale des allocations.

Le JT
Les autres sujets du JT
dannemark
dannemark (France 3)