Congés payés pris en charge par l’État : les conditions à remplir

Le gouvernement a annoncé, mercredi 2 décembre, un nouveau geste en faveur des secteurs les plus touchés par la crise sanitaire. L’État va prendre en charge le coût de 10 jours de congés payés pour certaines entreprises.

FRANCE 2

Les congés payés qui n’ont pas été pris cette année par les salariés en chômage partiel devaient théoriquement être payés en fin d’année par leur employeur. Pour aider les entreprises les plus ébranlées par les conséquences économiques de la crise sanitaire, le gouvernement fait un nouveau geste. L’État annonce prendre en charge le coût de 10 jours de congés payés pour les restaurateurs ou les entreprises de l’évènementiel. Des congés à prendre obligatoirement entre le 1er et le 20 janvier 2021.

Un peu de trésorerie pour les entreprises en difficulté

Ces congés à régler étaient une véritable bombe à retardement pour Alexandre Gazerian, restaurateur. Ses cinq salariés cumulent 45 jours de congés, soit plus de 4000 euros. "Ça ne sera jamais suffisant par rapport à ce qu’on a perdu sur une année, mais au final, ça fait toujours de la trésorerie qu’on va pouvoir récupérer", souffle-t-il. Pour prétendre à cette aide, l’entreprise doit justifier de certaines conditions, détaillées dans ce reportage.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des restaurateurs préparent des repas à livrer aux personnes placées en quatorzaine, en raison de l\'épidémie de Covid-19, le 2 mai 2020 à Gaza (Palestine).
Des restaurateurs préparent des repas à livrer aux personnes placées en quatorzaine, en raison de l'épidémie de Covid-19, le 2 mai 2020 à Gaza (Palestine). (MAJDI FATHI / NURPHOTO / AFP)