Confinement : quelles indemnisations pour les salariés

Des entreprises à l’arrêt, des salariés confinés chez eux pour garder leurs enfants. Quelles indemnisations ont ces circonstances exceptionnelles ?

France 2

Un salarié qui se retrouve au chômage partiel, car son entreprise n’a plus assez d’activité, que peut-il espérer ? Il touchera 84% de son revenu net, dans la limite de 4,5 Smic, soit près de 5 500 euros. Ce salaire sera versé par sa société, qui sera elle-même totalement remboursé par l’État.

L’arrêt de travail

Autre cas, un ouvrier dont l’usine tourne toujours à plein qui ne peut pas travailler depuis chez lui. Problème, il doit garder ses enfants qui n’ont plus école. Il demande alors un arrêt de travail : il s’agit d’un arrêt maladie sans passer par son médecin, qui donne droit à 90% du salaire net, jusqu’à 3 500 euros. 50% payé par la sécurité sociale, 40% ou plus payé par son employeur. Avec un plus en ces temps d’épidémie : « Normalement, vous avez trois jours de délai de carence, pendant lesquels vous n’êtes pas payé par votre employeur. Là, ça ne s’applique pas », explique Me Laurent Parras, avocat en droit du travail.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des salariés du constructeur PSA dans l\'usine de Mulhouse, le 9 avril 2019.
Des salariés du constructeur PSA dans l'usine de Mulhouse, le 9 avril 2019. (SEBASTIEN BOZON / AFP)