Chômage partiel : quelle est la nouvelle donne ?

Le gouvernement a dévoilé mercredi 24 juin le nouveau dispositif qui accompagnera les entreprises, avec la mise en place d'un chômage partiel de longue durée.

France 2

Emmanuel Macron s'est engagé mercredi 24 juin à maintenir le chômage partiel à 84% du salaire net jusqu'au 1er octobre. Il a aussi annoncé que le chômage partiel longue durée entrerait en vigueur dès le mois de juillet, et ce afin de prendre en charge une partie des salaires en cas de baisse d'activité dans une entreprise. Après un accord de branche ou dans une entreprise, le dispositif pourra durer jusqu'à deux ans, et permettra une réduction de 40% maximum du temps de travail. Par exemple, sur une semaine de 35 heures, les 21 heures travaillées seront payées intégralement. Pour les 14 heures restantes, qui seront chômées, le salarié percevra 84% du salaire net. L'État prendra en charge 80% de cette somme.

Un dispositif sur du moyen terme

"C'est quand même un dispositif qui va prendre en charge des salariés dans des entreprises qui ont des difficultés d'ordre structurel, et plus d'un point de vue de court terme", explique Mathieu Plane, économiste à l'OFCE. Le chômage partiel classique deviendra quant à lui moins avantageux, avec 72% du salaire net perçu, au lieu de 84%.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des employés au travail après le déconfinement sur une chaîne automobile dans une usine de Flins-sur-Seine (Yvelines).
Des employés au travail après le déconfinement sur une chaîne automobile dans une usine de Flins-sur-Seine (Yvelines). (MARTIN BUREAU / AFP)