Chômage : ces indépendants qui ont choisi de s'assurer

Ce jeudi 11 janvier, débutent les négociations entre syndicats et patronat sur l'assurance chômage. Et alors qu'Emmanuel Macron voulait, durant la campagne présidentielle, permettre aux indépendants de toucher des indemnités, France 2 s'intéresse à ces travailleurs indépendants qui ont choisi de s'assurer contre le chômage.

FRANCE 2

L'un est gestionnaire immobilier, l'autre artisan en bâtiment. Deux patrons et une même démarche : pour se prémunir contre le chômage, ils ont souscrit une assurance privée. Olivier Princivalle est assuré depuis 2011. Si son entreprise de gestion locative est liquidée, il peut compter sur 80% de son salaire pendant neuf mois, puis 50% pendant six mois. Mais à chaque rendez-vous, son assureur le lui répète : il ne pourra y prétendre qu'en cas de faillite.

La crainte de cotiser davantage

À Nantes (Loire-Atlantique), Andreï Bucatca s'occupe de dizaines de chantiers chaque année. Son assurance lui coûte plus de 3% de son salaire. Alors que le gouvernement souhaite étendre l'assurance chômage aux indépendants, il craint de devoir cotiser plus. Dans le privé, il peut choisir la durée et le montant des indemnisations. Une chose est sûre : il ne veut pas d'une assurance d'État obligatoire.

Le JT
Les autres sujets du JT
La baisse du chômage devrait se poursuivre en 2018.
La baisse du chômage devrait se poursuivre en 2018. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)