Assurance-chômage, retraites : les grands chantiers de Matignon

Le gouvernement a 600 jours pour relancer l'économie, éviter l’hémorragie de l'emploi, réconcilier les territoires avec Paris, et investir dans l'écologie. La première étape se jouait vendredi 17 juillet avec les partenaires sociaux à Matignon. Conclusion : les réformes des retraites et de l'assurance-chômage ont été reportées. 

France 2

Il a pris ses fonctions il y a seulement deux semaines, et déjà sur son bureau les dossiers s'entassent. Jean Castex a d'abord hérité de deux réformes explosives : les retraites et l'assurance-chômage. Pour calmer les négociations, il propose de repousser les discussions sur ces deux textes à janvier 2021. Une décision saluée par les partenaires sociaux. "La priorité est placée au bon endroit en termes d'objectif et de calendrier, c'est à dire : l'emploi, l'emploi, l'emploi", a déclaré Geoffroy Roux de Bézieux, le président du Medef.

De la crise sanitaire à la crise sociale

Le dossier prioritaire, c'est le plan de relance économique. En déplacement dans un centre du secours populaire vendredi 17 juillet après-midi, Jean Castex a pu constater l'urgence. La crise sanitaire s'est transformée en crise sociale. Partout en France, le nombre de bénéficiaires d'aides alimentaires a bondi de 40% depuis le début de l'épidémie. À l'urgence, le Premier ministre s'est rajouté une montagne de dossiers sur son bureau : la transition écologique, la décentralisation, la loi contre le séparatisme, la sécurité, la dépendance ou encore le plan jeunesse. Un chantier colossal à réaliser en moins de 600 jours.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le logo de Pôle emploi sur une feuille de papier, à Paris, en juillet 2019.
Le logo de Pôle emploi sur une feuille de papier, à Paris, en juillet 2019. (RICCARDO MILANI / HANS LUCAS / AFP)