Assurance chômage : la riposte du patronat

Les patrons français ont fait des propositions aux syndicats de salariés pour éviter la mise en place du bonus-malus.

France 2

Pour échapper au bonus-malus sur les contrats courts, le patronat français a jeté ses dernières cartes. Dans le cadre des négociations sur l'assurance chômage, ils ont transmis plusieurs propositions aux syndicats de salariés, notamment sur la réduction de la carence entre deux CDD. Aujourd'hui, un salarié doit attendre 33% de la durée de son contrat avant de pouvoir retravailler dans la même entreprise. Le patronat propose qu'elle soit réduite à 20%.

Un délai de négociations supplémentaire

Autre proposition : embaucher en CDI en priorité les salariés qui ont déjà au moins cumulé deux CDD dans l'entreprise. Les annonces ne convainquent pas tous les syndicalistes. "En aucun cas, elles ne seront suffisantes pour nous détourner du bonus-malus", estime Marylise Leon, secrétaire générale adjointe de la CFDT. Face à la difficulté de trouver un accord, les partenaires sociaux ont déjà demandé un délai pour négocier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans presque 9 cas sur 10, ces trop-perçus concernent des demandeurs d’emploi qui cumulent un emploi et une assurance chômage.
Dans presque 9 cas sur 10, ces trop-perçus concernent des demandeurs d’emploi qui cumulent un emploi et une assurance chômage. (GERARD JULIEN / AFP)