Assurance chômage : l'inquiétude monte avant l'entrée en vigueur de la réforme

À partir du vendredi 1er novembre, la réforme de l'assurance chômage risque de faire perdre de l'argent à plusieurs millions de chômeurs.

FRANCE 2

Certains demandeurs d'emploi pourraient avoir une très mauvaise surprise à partir du 1er novembre 2019. Plus d'un quart d'entre eux vont voir leur allocation baisser avec la réforme qui entrera en vigueur. Certains perdraient même la moitié de ce qu'ils touchent. En amont, des lettres et courriels ont été envoyés à 2 millions de chômeurs, et pour beaucoup, c'est la douche froide. "Je suis dans un cas de figure où je n'ai pas le choix, donc je vais accepter", confie, fataliste, une demandeuse d'emploi.

4 allocataires sur 10 perdants ?

Pour bénéficier d'une indemnisation chômage, il ne faudra pas travailler 4 mois minimum sur les 28 derniers, mais 6 mois en deux ans. Et pour recharger ses droits, il fallait un mois de travail, mais la réforme va en demander six fois plus. Un nouveau calcul qui rendrait perdants 4 allocataires sur 10. Des chômeurs qui risquent de venir demander des comptes aux agents de Pôle emploi, qui n'ont eu qu'une seule journée de formation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le logo d\'une agence Pôle emploi, le 28 décembre 2017, à Lille (Nord).
Le logo d'une agence Pôle emploi, le 28 décembre 2017, à Lille (Nord). (PHILIPPE HUGUEN / AFP)