Assurance chômage : des militants CGT occupent un bâtiment du ministère du Travail pour contester la réforme

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Assurance chômage : des militants CGT occupent un bâtiment du ministère du Travail pour contester la réforme
France 2
Article rédigé par
C.Méral, P.Maire, E.Bonneval, M.Marini - France 2
France Télévisions

La réforme de l’assurance chômage a été contestée par des militants CGT qui ont occupé, jeudi 8 avril, un bâtiment du ministère du Travail. Le syndicat dénonce la baisse des indemnités mensuelles qui pourrait plonger de nombreux Français dans la précarité. 

Des militants de la CGT ont occupé, jeudi 8 avril, un bâtiment du ministère du Travail pour protester contre la réforme de l’assurance chômage. Ils dénoncent le nouveau mode de calcul des allocations en vigueur en juillet prochain. Franck Beslot, maître d'hôtel, touche 1 600 euros d’indemnités. Avec cette réforme, il pourrait perdre plusieurs centaines d’euros par mois. "Cette réforme va me plonger dans la précarité totale, je ne pourrai pas subvenir à mes besoins quotidiens, mon loyer, l’éducation de mes enfants, c’est une angoisse profonde", confie-t-il. 

Plus d’un million de personnes concernées

L’Unédic a fait le compte : les allocations chômage diminueront en moyenne de 17%, et plus d’un million de personnes sont concernées. Le ministère du Travail se défend : les allocations baisseront, mais seront versées plus longtemps. Par exemple, un chômeur qui touche aujourd’hui 1 025 euros nets par mois sur 12 mois, touchera 770 euros nets sur 18 mois à partir du 1er juillet. La CGT est résolument contre cette baisse mensuelle, et ajoute que les économies se font sur les chômeurs qui arrivent à retrouver du travail avant d’avoir épuisé leurs droits.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.