VIDEO. Devenu aveugle, ce sculpteur continue d'exercer sa passion

À Oaxaca, au Mexique, José Antonio García sculpte avec minutie des figures mythologiques. Pourtant, cet artiste est non-voyant. 

BRUT

Sous les doigts du sculpteur, des lignes se dessinent et des visages prennent forme. Cependant, on peine à imaginer que ces statues, réalistes et détaillées, sont l'œuvre d'un artiste aveugle. À 55 ans, lorsqu'il a perdu la vue, José Antonio García "n'a pas cédé au désespoir, à la tristesse, à l'amertume". En effet, il n'a pas délaissé la sculpture et s'est même étonné de constater que son infirmité n'a pas altéré son talent. Au contraire. "Quand je voyais, je pense que je n'arrivais pas à faire des sculptures comme maintenant", remarque l'artisan. Et peu à peu, ses mains ont fini par se substituer à ses yeux.  

La reconnaissance 

Eric Chávez, commissaire d'exposition, est honoré de faire connaître au grand public les œuvres de celui qu'il considère comme "une icône dans l'art folklorique d'Oaxaca". Dans la galerie, des jarres ornées, des sirènes et autres figures en argile attendent patiemment la venue des visiteurs. Pour sculpter ces personnages mythiques, José Antonio García s'inspire des traditions mexicaines et se laisse guider par ses mains aguerries. 

À Oaxaca, au Mexique, José Antonio García sculpte avec minutie des figures mythologiques. Pourtant, cet artiste est non-voyant. 
À Oaxaca, au Mexique, José Antonio García sculpte avec minutie des figures mythologiques. Pourtant, cet artiste est non-voyant.  (BRUT)