Un café Joyeux emploie des serveurs atteints de handicaps mentaux

Une vingtaine d'employés handicapés mentaux seront à l'oeuvre dès le jeudi 22 mars au cœur de Paris, dans un café Joyeux. 

FRANCE 2

Ce mercredi 21 mars marque la journée mondiale de la trisomie 21. Un syndrome génétique qui n'empêche pas les personnes atteintes d'avoir une vie des plus normales, et ce grâce à des initiatives comme celles du café Joyeux à Paris. Celui-ci emploie une vingtaine de salariés handicapés mentaux, après une formation par des encadrants. "Les relations humaines avec ces personnes sont bien plus faciles", explique l'un des responsables du café. Non sans avoir eu une appréhension au départ, vite envolée par la suite.

Les bénéfices reversés reversés à des associations

"35% des personnes atteintes de handicaps mentaux sont sans emploi, indique Yann Bucaille Lanrezac, fondateur des cafés Joyeux. L'idée de ce café est simplement de proposer des solutions à des personnes sans emlploi à cause de leur différence", explique-t-il. "J'adore les clients", s'enthousiasme Emmanuel, l'un des employés qui serviront les consommateurs dès jeudi 22 mars. Les bénéfices de ces cafés seront versés à des associations caritatives.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le café \"Joyeux\" où travaillent 20 serveurs et cuisiniers autistes ou trisomiques.
Le café "Joyeux" où travaillent 20 serveurs et cuisiniers autistes ou trisomiques. (BRUNO ROUGIER / RADIO FRANCE)