"Je vais pouvoir avoir une place au sein de l'hémicycle" : Sébastien Peytavie, premier député en fauteuil roulant, s'installe à l'Assemblée nationale

Absent depuis le mois de juin, Sébastien Peytavie a pu participer aux questions au gouvernement ce mardi. L'élu de Dordogne est le premier député en fauteuil roulant à accéder à l'hémicycle.
Article rédigé par
Ninnog Louis - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Sébastien Peytavie, député de Dordogne, au centre de l'hémicycle de l'Assemblée nationale mardi 24 janvier. (OLIVIER CORSAN / MAXPPP)

C'est une première à l'Assemblée Nationale. Élu en juin 2022, le député Génération.s (Nupes) de Dordogne Sébastien Peytavie a siégé dans l'hémicycle en fauteuil roulant, mardi 24 janvier, après avoir été absent depuis le début de la législature pour des raisons de santé.

Certains espaces ont été aménagés dans les bâtiments, comme dans la salle de conférence de presse dans laquelle le député est intervenu dès son arrivée, avec trois collègues. Une rampe a été installée sur l'estrade, mais finalement "nous étions assis devant le pupitre, raconte l'élu, on veut toujours pouvoir faire comme les valides, on peut peut-être faire les choses différemment et s'adapter".

Première séance, première question au gouvernement

D'autres travaux ont également été réalisés à la fin du mois de décembre dans l'Assemblée nationale. "Je vais le voir à l'usage parce que les bâtiments sont très grands, je n'ai pas pu parcourir tous les espaces", poursuit Sébastien Peytavie qui se félicite que "l'essentiel y est : bureaux, sanitaires, chambre et hémicycle sont accessibles. Je vais pouvoir avoir une place au sein de l'hémicycle." Auparavant, les aménagements restaient limités pour les personnes en fauteuil. Pour l'élu, "ça coûte de faire des travaux".

"Beaucoup de personnels de l'Assemblée étaient contents de mon arrivée. Ils ont pu me dire que les travaux qu'ils attendaient vont pouvoir enfin se faire."

Sébastien Peytavie, député de Dordogne

à franceinfo

Lorsqu'à 15 heures, la sonnerie retentit pour indiquer le début de la séance, le député est au premier rang, à côté des ministres. Sébastien Peytavie pose sa première question au gouvernement sous les applaudissements de son groupe. 

"C'est beaucoup d'émotions, réagit le député, déjà avec le brouhaha qui est impressionnant. Dès le départ, ça commence fort." D'après lui, son arrivée à l'Assemblée nationale est aussi un symbole : "je crois qu'il y a beaucoup de citoyens en situation de handicap qui sont contents d'avoir un représentant. Ça peut donner des idées à plein d'autres personnes, de se dire que c'est possible d'être en fauteuil et député". 

>> Accessibilité : entre avancées et progrès à faire pour les personnes en fauteuil

En tant que membre de la commission des Affaires sociales, il entend profiter de son mandat pour faire avancer les choses par la loi. "Il y a les Jeux olympiques handisports qui vont être présents dans un an à Paris avec un métro qui n'est absolument pas accessible", poursuit Sébastien Peytavie, qui s'interroge : "comment toutes les personnes en fauteuil roulant vont-elles pouvoir se déplacer ? Il y a des sujets importants". Le travail ne manquera pas. Selon une étude de l'Ifop, deux tiers des personnes en situation de handicap sont confrontées à des difficultés lors de leurs déplacements. 

Sébastien Peytavie, premier député en fauteuil roulant, s'installe à l'Assemblée nationale- le reportage de Ninnog Louis
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Travail et handicap

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.