VIDEO. Covid-19 : "Ceux qui peuvent télétravailler doivent le faire", insiste la ministre du Travail Élisabeth Borne

La ministre invite au dialogue social sur le sujet et conseille de s'inspirer de "pratiques intéressantes" comme les "visioconférences" quotidiennes pour lutter contre un éventuel sentiment d'isolement des salariés.

FRANCEINTER / RADIOFRANCE

Pour la ministre du Travail de l’Emploi et de l’Insertion Élisabeth Borne, "ceux qui peuvent télétravailler doivent le faire". Invitée de France Inter mardi 6 octobre, elle considère que, dans le cadre de la crise sanitaire du Covid-19, "la bonne démarche c'est de mettre en place le télétravail dans la mesure du possible".

C'est une question de bon sens pour protéger les salariés, protéger les collègues et réduire la fréquentation des transports en commun.

Élisabeth Borne, ministre du Travail

à France Inter

La ministre invite toutefois à ce que cette nouvelle organisation soit mise en place via le dialogue social. Des négociations ont été entamées entre les partenaires sociaux. "On doit avoir plus de 700 accords signés depuis le début de l'année sur le télétravail", assure la ministre, selon laquelle 20% des salariés étaient en télétravail au mois de juin. Une part qui, selon Élisabeth Borne, est sensiblement la même aujourd'hui.

Il demeure toutefois un enjeu important "sur le collectif de travail", notamment le sentiment d'appartenir à une équipe pour éviter l'isolement de certains salariés. "Il y a des entreprises qui ont mis en place des pratiques intéressantes", note Élisabeth Borne, "par exemple une visioconférence de l'équipe le matin pour ne pas perdre ce contact, se retrouver en présentiel".

Élisabeth Borne, ministre du Travail de l’Emploi et de l’Insertion, sur France Inter le 6 octobre 2020.
Élisabeth Borne, ministre du Travail de l’Emploi et de l’Insertion, sur France Inter le 6 octobre 2020. (FRANCEINTER / RADIOFRANCE)