Travail : les jeunes salariés s'estiment de plus en plus fatigués

Une étude menée par l'Ifop révèle que les jeunes salariés trouvent leur travail "physiquement et nerveusement fatigant". Ils sont en recherche de plus de souplesse et de reconnaissance, notamment. 

FRANCEINFO

L'Ifop a mené une enquête pour établir un baromètre santé et qualité de vie auprès de 4 552 salariés du secteur privé entre mai et juin 2019. Premier constat déjà : les jeunes ont l'air de particulièrement souffrir. Et de façon générale, la moitié des sondés trouve leur travail "physiquement fatigant". Chez les jeunes, ce chiffre a bondi de 10 points en un an. Beaucoup de jeunes habitent loin de leur travail et prennent les transports en commun, précise Anne-Sophie Godon, directrice innovation chez Malakoff Médéric Humanis. "Le temps de sommeil des jeunes est significativement moins important que dans le reste de la population active", détaille-t-elle.

Concilier vie personnelle et vie professionnelle

Pour 7 salariés sur 10, le travail est "nerveusement fatigant". Chez les moins de 30 ans, ce chiffre a pris sept points en un an. Les jeunes salariés sont aussi ceux qui, avec les cadres, ont le plus de mal à concilier vie professionnelle et vie personnelle. À la question de savoir ce qui épuise les travailleurs, l'étude répond : l'ubérisation, la digitalisation et la fragmentation des tâches. Il existe tout de même des solutions. Les salariés souhaitent ainsi assouplir leurs horaires, favoriser le télétravail. Ils désirent aussi "de la reconnaissance, des perspectives d'évolution (...), plus d'autonomie, plus de polyvalence", précise encore Anne-Sophie Godon.

Retrouvez les vidéos de Linh-Lan Dao sur sa chaîne YouTube.

Les salariés d\'une entreprise londonienne peuvent profiter de quatre \"congés gueule de bois\" par an.
Les salariés d'une entreprise londonienne peuvent profiter de quatre "congés gueule de bois" par an. (CAIA IMAGE / SCIENCE PHOTO LIBRA / AFP)