Suicides à France Télécom : l'ouverture d'un procès exceptionnel

Lundi 6 mai, le procès de France Télécom s'est ouvert au Palais de Justice de Paris. Il s'agit d'un procès d'une ampleur historique, suite à la vague de suicides qu'avait connue l'entreprise.

FRANCE 3

"Un procès exceptionnel" s'est ouvert lundi 6 mai, au matin, à Paris, commente Clément Weill-Raynal en direct depuis le Palais de Justice de Paris. En effet, il s'agit d'une première pour la justice française qui doit juger une affaire de harcèlement d'une ampleur inédite. Il faut donc s'attendre à un procès-fleuve, qui fait suite à la vague de suicides qui a touché l'entreprise France Télécom entre 2007 et 2010.

Le procès des méthodes de management

"L'ancien PDG de France Télécom, Didier Lombard, ainsi que six anciens dirigeants sont poursuivis pour harcèlement moral, mais l'entreprise, France Télécom elle-même, une entreprise du CAC 40 est également poursuivie en tant que personne morale", détaille le journaliste. "Au-delà de la trentaine de suicides répertoriés, ce ne sont pas des cas isolés, aussi tragiques qu'ils aient pu être, ce ne sont pas des comportements individuels (...) qui vont être examinés, mais bien la mise en place d'une politique globale d'entreprise avec toutes les conséquences que cela a pu avoir pour l'ensemble des salariés". Le procès sera également l'occasion de débattre de la souffrance au travail.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Le procès France Télécom s\'ouvre lundi 6 mai à Paris. 
Le procès France Télécom s'ouvre lundi 6 mai à Paris.  (FRANCE 3)