Sécurité sociale : indemniser les salariés cyclistes pourrait faire économiser jusqu'à 21 millions d'euros

Les salariés qui viennent au travail à vélo poseraient moins d'arrêts maladies que leurs collègues et verraient leur risque de cancer divisé par deux, selon un rapport remis au ministère des Transports mercredi.

Une cycliste dans les rues de Lille. (Photo d\'illustration)
Une cycliste dans les rues de Lille. (Photo d'illustration) (MAXPPP)

Indemniser les salariés cyclistes pourrait faire économiser à la Sécurité sociale jusqu'à 21 millions d'euros, selon un rapport consulté par franceinfo, qui sera remis mercredi 20 décembre à la ministre des Transports Élisabeth Borne. Les salariés qui viennent au travail à vélo posent 15% d'arrêts maladies de moins que leurs collègues et voient leur risque de cancer divisé par deux, selon les experts en mobilité d'associations et de collectivités.

Près de 37 millions d'euros seraient également économisés par l'État en matière de gestion des impacts de la voiture, comme la construction de murs anti-bruit.

Peu d'entreprises proposent cette indemnisation  

Du côté des entreprises, la mesure leur coûterait entre 7 et 23 euros par an et par salarié. Pour l'instant, seules 85 entreprises (notamment RTE, Décathlon ou le Crédit coopératif) proposent cette possibilité de remboursement à leurs salariés en France.

Ces indemnisations permettraient de doubler la pratique cycliste d'ici cinq ans, avec 1,4 million d'employés à vélo contre 500 000 aujourd'hui. 70 % des salariés qui prennent leur voiture pour aller au travail font moins de 5 km.