Santé au travail : la pénibilité recule, mais pas le stress

Selon une enquête Sociovision/Ifop pour Malakoff Médéric, vous êtes de moins en moins nombreux à juger que votre activité professionnelle est fatigante, en revanche, le temps passé dans les transports vous pèse et reste une source de stress.

Voir la vidéo
FR2

Moins de gestes répétitifs ou de charges lourdes à porter, selon une enquête Sociovision/Ifop pour Malakoff Médéric, la pénibilité au travail recule. 48% des salariés français estiment avoir un emploi physiquement fatigant. Ils étaient 54% en 2009. Autre motif de satisfaction : 73% des salariés interrogés sont confiants pour leur avenir professionnel dans les trois ans qui viennent.

Une fatigue nerveuse

Moins de fatigue physique, mais une fatigue nerveuse qui elle ne baisse pas. Une personne sur deux ressent la même pression psychologique depuis 10 ans. Des salariés stressés, notamment en Ile-de-France où le temps de transport est plus long qu'ailleurs. 56% des salariés en région parisienne passent plus d'une heure par jour dans le métro ou en voiture. Et dans un monde du travail en profonde mutation, ce baromètre souligne l'importance de mieux accompagner les salariés. Un sur deux estime en effet qu'il sera incapable de travailler au même rythme dans dix ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un salarié sur deux dit être en situation de fragilité d\'ordre personnel ou professionnel.
Un salarié sur deux dit être en situation de fragilité d'ordre personnel ou professionnel. (JULIO PELAEZ / MAXPPP)