Réforme des arrêts maladie : qui va payer ?

Le gouvernement veut faire des économies en réformant le système d'arrêts maladie. Syndicats et patronat ont annoncé qu'ils ne feraient pas de concession, des négociations sont ouvertes.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Édouard Philippe est clair. Dans une lettre adressée aux partenaires sociaux, il estime qu'en matière d'arrêts maladie, "le système actuel est coûteux, inéquitable et déresponsabilisant". Le gouvernement souhaite donc réformer les arrêts maladie et engager une concertation. Il envisageait de faire payer les entreprises, mais, sous la pression du patronat, la mesure est écartée. Les arrêts maladie coûtent cher, 10,3 milliards d'euros en 2017, soit 4,4% de plus en un an.

Des négociations entre syndicats et patronat

Mais les syndicats préviennent qu'il n'est pas question de faire payer les salariés en arrêt maladie en diminuant leur indemnisation ou en ajoutant un jour de carence. Le gouvernement demande au patronat et aux syndicats d'engager des négociations pour faire baisser le coût des arrêts maladie. Faute de résultat, il menace de reprendre la main et d'imposer sa méthode.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le gouvernement envisage de faire payer aux employeurs les arrêts maladie de moins de huit jours de leurs salariés.
Le gouvernement envisage de faire payer aux employeurs les arrêts maladie de moins de huit jours de leurs salariés. (BOUTRIA LUC / MAXPPP)