Pass sanitaire : la mesure concernant les salariés des lieux publics entre en vigueur

Publié
Durée de la vidéo : 9 min.
Pass sanitaire : la mesure concernant les salariés des lieux publics entre en vigueur
Franceinfo
Article rédigé par
France Télévisions

Le pass sanitaire sera exigé dès lundi 30 août pour environ 1,8 million de salariés qui travaillent dans les cafés, restaurants, cinémas et autres lieux accueillant du public. Pourtant réticents au départ, beaucoup ont été contraints de se faire vacciner.

Dès lundi 30 août, le pass sanitaire sera obligatoire pour tous les salariés qui travaillent dans des lieux accueillant du public. Dans un parc d'attractions d'Ermenonville, dans l'Oise, personne n'y coupera. Une employée qui refuse de se faire vacciner devra donc se faire tester tous les trois jours. À partir de la mi-octobre cependant, les tests deviendront payants, alors une grande partie des employés concernés se sont résignés à se faire vacciner, à l'image d'une serveuse d’un restaurant de Châteauroux (Indre).

Des trains risquent d'être supprimés au dernier moment

À terme, les restaurateurs craignent de manquer de personnel. C’est notamment le cas du responsable d'un établissement de La Rochelle (Charente-Maritime), qui est contraint de fermer à partir du lundi 30 août. L'alerte est aussi lancée à la SNCF où des trains risquent d'être supprimés au dernier moment si des cheminots n'ont pas leur pass sanitaire.

"Tout est fait pour faire en sorte que les personnes qui n'auraient pas de pass sanitaire puissent trouver des solutions. Poser des congés par exemple. Notre objectif, c'est de faire en sorte que la circulation du virus diminue. C’est aussi de protéger tout le monde. Les salariés qui travaillent ensemble peuvent légitimement attendre de leurs collègues qu'ils aient également la preuve qu'ils ne sont pas contaminants. Les personnes qui viennent dans les cafés, qui viennent déjeuner, peuvent être assurées que les salariés sont bien vaccinés ou ont bien un test négatif. C'est une responsabilité individuelle mais c'est aussi une responsabilité vis-à-vis des autres", explique Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée à l'Industrie, sur le plateau du journal de 23h.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Santé au travail

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.