Militaires : la concertation pour de meilleures conditions de vie

Pour lutter contre la baisse de moral de ses troupes, l'armée française dispose de groupes de paroles destinés à améliorer les conditions de vie des militaires.

FRANCE 3

À 40 ans, l'adjudant-chef Sébastien n'a pas perdu de sa motivation, même après 20 ans de service dans un régiment de chars. Avec l'opération Sentinelle, le rythme des missions s'est intensifié. Cet engagement a de lourdes conséquences pour sa famille : Sébastien est parfois absent sept mois par an.

Un conseil pour faire entendre les doléances

Pour sonder le moral des troupes, les armées disposent d'un outil inattendu : la concertation. Au sein du conseil supérieur de la fonction militaire, la question est fréquemment au cœur des débats. Deux fois par an, les 45 membres du conseil présentent directement leurs propositions à la ministre de la Défense. Leur avis est consultatif, mais très écouté : selon un sondage interne, 60% des militaires envisagent de quitter l'armée. Les soldats connaissent encore mal ce dispositif de dialogue. De son côté, Sébastien s'apprête à partir pour quatre mois aux Émirats arabes unis.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des militaires français sous la tour Eiffel, à Paris, en mai 2017. Photo d\'illustration.
Des militaires français sous la tour Eiffel, à Paris, en mai 2017. Photo d'illustration. (MICHEL EULER / POOL)